L’attachement insécure de type évitant

Il existe plusieurs façons de qualifier le lien unissant le parent et son enfant, et l’une d’entre elles est l’attachement insécure de type évitant. Comme son nom l’indique, cette relation est caractérisée par un évitement, de la part de l’enfant, des situations ou contextes pouvant le rapprocher physiquement ou émotionnellement de son parent. Ceci peut se manifester de diverses manières:

  • Interactions limitées entre l’enfant et son parent
  • Marques d’affection limitées et rares entre l’enfant et son parent
  • Intérêt plus important pour des personnes moins familières, autant de la part de l’enfant que du parent
  • Expression peu fréquente de la douleur ou de la détresse chez l’enfant
  • Neutralité émotionnelle de la part de l’enfant
  • Indifférence associée aux séparations et aux réunions de l’enfant avec son parent et ce, peu importe le délai
  • Réaction de colère, d’exaspération ou de moqueries du parent à l’égard de la détresse ou des besoins de l’enfant
  • Indépendance marquée et ce, même si l’enfant a besoin d’aide
  • Non-expression des besoins de la part de l’enfant et refus de bénéficier de l’aide offerte

Bref, l’enfant évitant n’aura pas tendance à aller vers son parent ou à se laisser réconforter par ce dernier dans des situations où il serait attendu qu’il le fasse. Par exemple, un enfant présentant un attachement évitant pourrait demeurer neutre alors qu’il vient de tomber à vélo et aller discrètement nettoyer sa plaie seul, tandis qu’un enfant doté d’un attachement plus sécurisant pourrait être porté à pleurer et à aller voir son parent pour qu’il prenne soin de lui et le réconforte. L’une des explications sous-jacentes à l’instauration d’un attachement insécurisant de type évitant relève de la réaction de l’adulte aux besoins et émotions de l’enfant. Moins ceux-ci ont fait l’objet d’une attention bienveillante et d’une réponse adéquate de la part de l’adulte, plus l’enfant aura tendance à les inhiber, car il aura appris qu’ils ne seront pas répondus de manière satisfaisante. Il devient alors moins heurtant pour l’enfant de se débrouiller seul, de réduire l’expression de ses émotions et de limiter ses interactions avec l’adulte que d’être confronté à un manque d’attention et de sensibilité de la part de ce dernier.

Puisque les relations que l’enfant entretient peuvent avoir un impact sur son développement à plusieurs niveaux, qu’il s’agisse notamment de son estime personnelle, de sa vision du monde, de ses apprentissages ou de sa manière de tisser des liens avec les autres, la portée des services offerts est non négligeable. Ceux-ci peuvent notamment impliquer les éléments suivants:

  • Développer la sensibilité du parent afin qu’il puisse répondre adéquatement aux besoins de l’enfant et devienne un pôle d’attachement sécurisant
  • Favoriser l’expression des émotions chez l’enfant
  • Démontrer une volonté à vouloir aider l’enfant pour qu’il fasse preuve de moins d’indépendance en cas de besoin et obtienne une réponse adéquate
  • Être réceptif et sensible aux besoins de l’enfant
  • Adopter une attitude appropriée à la situation vécue par l’enfant
  • S’intéresser à ce que l’enfant fait de façon positive

De façon globale, afin de rendre le lien d’attachement plus sécurisant entre le parent et son enfant, il importe de répondre adéquatement et rapidement aux besoins de ce dernier de manière chaleureuse. Ainsi, plus l’enfant sentira que son parent est pleinement présent, attentif et bienveillant pour combler ce dont il a besoin, plus il développera un attachement sécurisant.

Share

Nous Joindre

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used.